Three Blind Mice – See How They Run

1.Viper Mad
2.Echoes of Spring
3.Fidgety Feet
4.Black Beauty
5.Carolina Shout
6.Southern Sunset
7.Humoresque
8.Don’t Be That Way
9.Four Brothers
10.Panama
11.Home
12.The Jitterbug Waltz
13.Chloe
14.Russian Lullaby
15.Three Blind Mice

Felix Hunot: Guitare/Chant
Malo Mazurié: Trompette/Cornet
Sebastien Girardot: Contrebasse

Three Blind Mice Website

Liner Notes:

Three Blind Mice est une ronde enfantine en forme de canon datant de 1609. Quatre siècles plus tard, nos ‘trois petites souris aveugles’ d’aujourd’hui ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd, car je me suis vite aperçu que ces trois individus ont comme amusement principal de prendre la musique au sérieux.
Jazz de chambre, jazz de poche : imaginez, il n’y a même pas de piano, ni de batterie ! Et pourtant ça fonctionne : ce trio vous fait réellement croire qu’ils sont au moins quatre, car chacun sait se démultiplier, augmenter son espace sans grignoter celui des deux autres. Pas facile de s’investir autant, mais ils sont costauds ces rongeurs ! Et puis les arrangements inventifs y sont pour quelque chose ; recherche de la variété : changement de tempos, de couleurs, de tonalités, breaks fréquents, utilisation de tous les possibilités de chaque instrument. On y ajoutera le choix minutieux du répertoire, parfois insolite : par exemple transvaser deux solos fameux de piano stride (Echoes of Spring et Carolina Shout) dans un trio d’où le piano est banni ! Mais aussi réduire au maximum des arrangements de big band (Don’t Be That Way, Four Brothers) qui changent de peau en évitant la peau de chagrin. Variété aussi dans les rythmes, du latin à la biguine (Humoresque, Panama, Three Blind Mice).
Pour ceux qui aiment les références et les comparaisons, on peut évoquer le trio cool West Coast du compositeur de Four Brothers, Jimmy Giuffre (celui où on l’entend à la clarinette, en compagnie du guitariste Jim Hall et du bassiste Red Mitchell en 1959) et aussi le quartette du cornettiste Ruby Braff en compagnie du guitariste George Barnes (1973-75).
Le trio des « Three Blind Mice » : une musique subtile, ductile… et utile… à tous les « Cats » friands de toutes les belles surprises que le jazz n’a pas fini de nous faire entendre.

Philippe Baudoin

Trois amis, trois passionnés, trois fous de jazz traditionnel : voila le point de départ de l’aventure “Three Blind Mice” !

A la fois généreux accompagnateurs et solistes hors pair, ces musiciens s’illustrent dans un style frais et énergique, nourri d’une complicité contagieuse et d’un sens affuté du challenge.

Les Three Blind Mice sont fascinés par les maîtres du tout jeune jazz (Bix Beiderbecke, Jelly Roll Morton, Louis Armstrong) et trouvent dans les enregistrements des années 1920 / 1930 un terrain propice a leur complicité.

Ces virtuoses s’appliquent à mettre en lumière les contours, les particularités et les rythmes qui confèrent à ce répertoire toute son originalité et sa magie.

  1. Just a Closer Walk with Thee La Section Rythmique 5:45
  2. Hard Times La Section Rythmique 5:05