A Summit in Paris

Disponible! / Out Now!

Evan Christopher – Clarinet
Fapy Lafertin – Guitar
Dave Kelbie – Guitar
Sebastien Girardot – Double Bass

“Un disque qui se laisse écouter…avec un infini bonheur”


“le mariage entre l’expressivité créole d’Evan et le feeling à la Django de Fapy marche à la perfection!

Michel Laplace

A SUMMIT IN PARIS – Liner Notes

Le clarinettiste Evan Christopher poursuit ici la démarche expérimentée avec les albums “Django à la créole” (2008), “Finesse” (2010) et « Live ! » (2014) : associer les recettes toniques du gumbo musical de la Nouvelle-Orléans au jazz manouche de Django Reinhardt. L’idée est moins surprenante qu’il n’y paraît puisque ce dernier avait enregistré à Paris, en 1939, avec le clarinettiste ellingtonien Barney Bigard, natif de la Cité du Croissant, des faces restées célèbres. En revanche, il n’avait jamais rencontré dans les studios d’enregistrement Sidney Bechet qui vivait en France entre 1949 et 1953. Ce dernier est en quelque sorte présent dans ce recueil au travers de ses compositions : Bechet’s Fantasy dont il livra une version mémorable associé au clarinettiste Albert Nicolas, et Little Creole Lullaby, qui sera reprise en 1960 par Bob Wilber. L’interprétation qu’en donne Evan Christopher met en avant la qualité de son phrasé et sa sonorité chaude et boisée caractéristique des grands clarinettistes de la Nouvelle-Orléans qui l’ont inspiré. Son entente avec le guitariste manouche Fapy Lafertin est aussi manifeste dans le reste du répertoire qui propose des originaux de Django Reinhardt (Clair de Lune et Sweet Chorus), de Louis Armstrong (Wild Man Blues, Swing That Music) ainsi que deux standards (After You’ve Gone, In a Sentimental Mood). Dans ce contexte, Fapy Lafertin s’impose comme un digne héritier de Django Reinhardt. Il sait développer une ligne mélodique de vif argent en évitant toutes turbulances inutiles. Chaque note est à sa juste place. Tout est pensé et exprimé avec soin. Il forme avec Evan Christopher un duo de solistes au service d’une pensée musicale précise. Les deux compères dialoguent et se soutiennent par des contrechants complices en développant un discours personnel forgé par l’écoute assidue des maîtres. Ils enrichissent aussi le répertoire de deux originaux : Old Sober March et A Summit in Paris pour Evan Christopher et Cinzano et Plachterida, pour Fapy Lafertin. La solidité du jeu swinguant de Sébastien Girardot et l’accompagnement nuancé de Dave Kelbie, le propriétaire du label Lejazzetal à qui l’on doit de belles réalisations, concourent largement à la réussite de l’ensemble. L’art d’interpréter Django à la sauce louisianaise.
Alain Tomas

  1. Just a Closer Walk with Thee La Section Rythmique 5:45
  2. Hard Times La Section Rythmique 5:05